11 au 15 Août 2010 – Championnat du Monde sur Piste à Montichiari (Italie)

En 2008, à la suite du Triplé de Quentin Lafargue aux Championnats du Monde, le club du VCPL ne pensait pas revoir rapidement un de leur protégé en Equipe de France à ce niveau là et encore moins décrocher une médaille tellement les places sont peu nombreuses et les compétitions relevées.
Et pourtant, ….

Stéphane Lemoine Vice Champion du Monde de la Course aux Points.

Stéphane Lemoine Vice Champion du Monde de la Course aux Points.

Retour en arrière. 20 Décembre 2009, après la Rando VTT la Sylvain Chavanel parcourue dans la neige, il est midi et 4 personnes discutent de la saison à venir autour d’une table.
Le vin accompagne le repas gastronomique. C‘est autorisé à cette époque de l’année.
Il y a là, Didier Bouquet, Roger Pallut, Cyril Bastière et Stéphane Lemoine. Les discussions vont bon train et le plus jeune annonce que son objectif 2010 est de participer aux Championnat du Monde sur piste.
Les femmes assises en bout de table laissent nos hommes fabuler et conseils d’arrêter la bouteille.
Mais le Gamin est sérieux et Roger Pallut, après découverte de ses performances passées prend le pari en main.
Le Gamin est tout de suite prévenu, il devra changer et passer une, voir plusieurs marches pour atteindre son objectif.
Dans la foulée, sa programmation d’entraînement 2010 lui est proposée et le Gamin s’y attelle avec sérieux. Les deux premiers mois, il est dans le doute car l’entraînement est dur et l’Hiver rude. Arrive la 1ère course et là il se rassure en obtenant la seconde place du Prix d’Ouverture à Châtellerault. La 1ère étape du plan est validée.
La seconde, il la passera en décrochant le temps minimal demandé en poursuite individuel lors du stage de l’Equipe de France durant les vacances de mai et dans la foulée il enchaîne avec une troisième en remportant la Journée de l’Américaine à la Cipale avec Yoan Vérardo.
On pense alors qu’il ne lui reste plus qu’un titre de Champion de France pour décrocher à coup sûr son billet pour le Mondial.
C’est Christian Chaubet, le sélectionneur d’Aquitaine qui reprend alors Stéphane en main pour les Championnats de France Piste. Il met l’accent sur la technique lors des stages préparatoires, préservant le physique des jeunes.
Stéphane Lemoine et Yoan Vérardo s’y présentent loin de leur forme optimale et ils réalisent un Championnat plutôt moyen pensent-ils; car ils ne décrochent aucun titre.
A la fin du Championnat, Christiain Chaubet impose néanmoins ses 2 coureurs en proposant des jeunes frais physiquement et près à encaisser la préparation du Mondial à Philippe Bodier, le DTN.

Yoan Vérardo et Stéphane Lemoine lors de l'Américaine

Yoan Vérardo et Stéphane Lemoine lors de l’Américaine

Stéphane Lemoine et Yoan Vérardo représenteront la France aux Mondiaux de Montichiari et le coureur Langonnais y prendra le départ de 2 épreuves : la Course aux Points et l’Américaine.    .
Depuis 6 mois, Stéphane a bien changé et assume son statut de représentant de l’Equipe de France. Extérieurement il n’a pas changé mais il est bien décidé à ne pas faire que de la figuration en Italie.
Il prend donc le départ de la Course aux points avec une idée. Prouver qu’il peut faire quelque chose au niveau international individuellement.
Dans la première partie de la course, il se met en route doucement prenant ces marques et cherchant des solutions. La course est très débridée et les attaques fussent à tous moments. La solution : s’échapper pour sprinter et marquer des points.
Et dans la 2ème partie de l’épreuve, là où généralement il marque le pas, Stéphane prouve qu’il a pris de la caisse depuis le début de l’année. Il prend un tour au peloton avec 4 autres concurrents et se replace idéalement pour la victoire.
Tout se jouera lors du dernier sprint.
Stéphane y prend la 2ème place alors que ces concurrents directs ne prennent aucun point. On se met a rêver dans le camp tricolore mais voilà un Suisse qui jusque là n’avait aucun point l’a devancé et le prive du titre mondial de 2 points.
2 points, qui avec son meilleur classement final, aurait fait de Stéphane, le nouveau Champion du Monde.
Mais Stéphane ne veut pas bouder sa joie et profite pleinement du moment présent et de sa médaille d’Argent qui vaut de l’Or.
C’est donc libéré et sûr de sa force que Stéphane se présente 2 jours plus tard au départ de l’Américaine avec Yoan Vérardo.
Ils suivent les consignes données par le DTN et à la mi course, ils prennent la tête de la course.
Sur le 4ème sprints, La Grande Bretagne et la Russie prennent un tour au reste des équipes.
L’Equipe de France est à la peine et personne d’autre ne réagit.
De plus devant, les 2 premières équipes continues sur un rythme effréné à marquer des points. Stéphane et Yoan, relève la tête en repartant dans une dynamique positive sans néanmoins refaire leur retard kilométrique. Ils assurent une médaille de Bronze récompensant leurs efforts de la journée.

Stéphane Lemoine et Yoan Vérardo médaile de Bronze de l’Américaine.

Stéphane Lemoine et Yoan Vérardo médaile de Bronze de l’Américaine.

Stéphane remonte donc une seconde fois sur le podium pour clôturer les Championnats.
Il sera le seul Français avec Brian Coquard (Champion du Monde indiscutable de l’Omnium) à ramener 2 médailles de Montichiari et déjà il commence à rêver à disputer les Championnats d’Europe à Saint-Pétersbourg au mois de Septembre.
Malheureusement, de retour en France, il apprend, que pour des raisons politiques, la Direction Technique Nationale préfère emmener des Juniors 1ère année en Russie afin de préparer 2011.
Stéphane abattu dans un premier temps, se console en étant invité au Critérium Professionnels de Bordeaux ou il côtoie les stars du Tour et commence lui aussi à préparer 2011.

Le rendez vous est pris. Le 19 Décembre prochains, après la Randonnée VTT la Sylvain Chavanel, nos 4 compères se retrouveront autour d’une table.
Sûr que la bouteille sera attaquée et qui sait sur quoi ils divagueront … .

L’Equipe de France Juniors 2010 au complet

L’Equipe de France Juniors 2010 au complet

08 Août 2010 – Mensignac

Arrivée Mensignac

Victoire de Thomas Boudat

Le dimanche 08 Aout, Thomas Boudat enlève la course Cadets de Mensignac (24) en remportant le sprint d’un peloton qui s’est présenté groupé à l’arrivée.

A noter que Marie Fumey, décroche une belle 11ème place dans cette même épreuve laissant bon nombre de garçons derrière elle.

 

Dans la course d’ouverture réservé aux Minimes, Solène Chiappa termine 1ère Féminine.

Récompenses de Mensignac

Les Jeunes récompensés à Mensignac

25 Juillet 2010 – Championnats Régionaux de l’Avenir sur Route

Ariivée au sprint

Une 2ème place lors de la dernière épreuve assure le titre à Thomas

Championnat Cadets :

 

Petites originalités du Championnat Régional sur Route Cadets, celui-ci se déroule sur 3 épreuves (1 Clm et 2 courses en ligne) reparties sur 2 week-end.

Le Champion est donc un garçon régulier mais aussi performant sur un contre la montre et sur des courses en circuit.

 

Lors de la première journée à Mios, Thomas Boudat fini 2ème du contre la montre matinal.

Les autres langonnais Brandon Sauboua, Axel Vogel et Loic Labat terminent quant à eux 7ème, 33ème et 75ème.

L’après midi en prenant la 5ème place de l’épreuve traditionnelle en circuit, Thomas s’installe en tête du classement provisoire du Championnat.

Brandon Sauboua, avec une nouvelle 7ème place, occupe la 5ème place du général.

 

Podium Championnat d'Aquitaine 2010

Le podium Cadets

La deuxième journée avait lieu à Monsoué le week end suivant.

Grace à une deuxième place dans cette finale, Thomas Boudat s’assure le titre de Champion Régional sur route comme en 2009.

Brandon Souboua fini au pied du podium à une belle 4èmeplace, montrant lui aussi une belle régularité.

 

Championnat Minimes :

 

A Monsoué, en ouverture, se disputait aussi le Championnat des Minimes.

Le représentant du VCPL, Alex Rouliere termine 14ème.

 

Championnat Juniors :

 

Romain Frappier

Romain Frappier le meilleur représentant du VCPL dans la course Juniors

Dans le Championnat des Juniors, Romain Frappier termine à la 10ème place.

Il montre un nouveau visage, celui d’un coureur toujours au avant poste et capable de jouer les premier rôle.

Les épreuves de Châtellerault, en National Juniors et le Tour du Haut Poitou lui ont ouvert les yeux sur ses futures possibilités.

Dans ce Championnat, il fut dés le départ dans les échappées, sachant repartir à l’avant quand les meilleurs rentrèrent de l’arrière.

Cette attitude lui permis de se présenter sur la ligne avec le groupe de tête pour se disputer la victoire de ce Championnat.

24 Juillet 2010 – Tour de France

La route continue pour les Cadets-Juniors du Tour de France dont Culture Vélo est le partenaire officiel. Une opportunité incroyable pour ces apprentis champions licenciés dans différents clubs de France, dont la quasi totalité rêve un jour d’être dans le peloton. En attendant, durant une journée, A.S.O et Culture Vélo leurs permettent de découvrir les coulisses de la plus grande course cycliste au monde, tout en roulant sur un morceaux d’étapes. Du rêve…

 

Une journée au coeur du Tour de France

La journée type d’un « Cadet-Junior » n’est pas de tout repos et se voit chargée d’émotions au fil des heures. Une fois arrivé sur le Village Départ du Tour de France, le jeune sélectionné se voit remettre sa tenue Culture Vélo (cuissard, maillot, gants, protège-casque et protège-chaussures) avant de pouvoir déambuler dans le parking des équipes, découvrant par la même occasion, les champions qui animent leurs rêves.

Une fois la chasse au autographes terminée, la troupe passe par le podium départ pour signer la feuille de route, accompagné par la voix du Tour de France, Daniel Mangeas. Après, ce n’est que pur bonheur avec un défilé sur les premiers kilomètres de l’Étape, profitant des acclamations de la foule présente. Un moment extra qui permet de juger de toute la popularité du Tour de France, avant de mettre pied à terre et de rejoindre avec les véhicules Culture Vélo, une place attitrée dans la Caravane Publicitaire.

 

Nicolas Wagner

Nicolas Wagner sur les routes de Pauillac

Journée terminée en tribune VIP !

Il faudra attendre les derniers kilomètres pour retrouver le vélo afin de rallier la ligne d’arrivée en ouverture du peloton. Au dernier kilomètre, les voitures s’écartent pour lâcher les chevaux de ces Cadets-Juniors qui ambitionnent de passer la ligne les bras levés… Peut-être en attendant une probante victoire en tant que professionnel. La journée se termine dans une tribune VIP pour profiter de la fin de l’Étape au première loge. Que demander de plus ?

 

Nicolas Warnet ont eu la chance de participer à l’une des Etape : Bordeaux Pauillac.

10 Juillet 2010 – 2ème Grand Prix Joseph Cigano à Mourens

Sous un soleil éclatant s’est déroulée le dimanche 10 juillet 2010 à Mourens la fête du vélo organisée par le VC Pays de Langon.

En matinée les adeptes de la ‘’petite reine’’ se sont adonnés à leur passion en toute convivialité. Selon leur forme du moment et/ou leur motivation personnelle ils ont bouclé, dans la bonne humeur, les deux circuits – 40 et 80 kilomètres – qui leur étaient proposés.

Vélos anciens, vainqueur du jour et élus

Vélos anciens, vainqueur du jour et élus

L’épreuve Minimes :

Alors que les courbes du mercure rivalisaient allègrement avec celles illustrant la topographie du sélectif parcours qui allait servir de support au 2ème Grand Prix Joseph Cigano et aux finales du challenge des jeunes, les jeunes champions de la catégorie minimes s’élançaient pour 40 kilomètres d’une course totalement dominée par le Lot-et-Garonnais Émilien Camiade.

Bien que première année, le champion de France des écoles de vélo 2008, sociétaire du Guidon Biassais, s’imposait irrésistiblement en solitaire tandis qu’Alex Roulière du VCPL terminait à une excellente 4ème place.

L’épreuve Cadets :

Thomas Boudat

Thomas Boudat

Chez les cadets l’épreuve fut plus nerveuse. Longtemps le coursier des Girondins de Bordeaux, Mathias Le Turnier, donna l’impression d’être le plus fort du lot.

Peut-être l’était-il mais pour avoir un peu trop présumé de ses forces lors d’un raid solitaire qui dura quelques 25 kilomètres, il ne put résister ensuite au retour du peloton.

Rejoint par ses poursuivants dans l’avant-dernier tour il manqua de fraîcheur lorsque l’ultime groupe de tête, composé de cinq coureurs, engagea le sprint final.

Plus véloce et habile dans ce genre d’exercice, le local Thomas Boudat imposa sa pointe de vitesse pour couper en vainqueur la ligne d’arrivée. Pour le plus grand bonheur d’un public tout acquis à sa cause !

Derrière les favoris, les autres Langonnais Brandon Sauboua, Axel Vogel …firent une course d’équipe courageuse et efficace.

Avant la remise des très nombreuses récompenses, lors d’un insolite défilé de vélos de course des années 1911 à 1950, les anciennes gloires du vélo – entourant un Joseph Cigano aux anges – exposèrent la technologie et les maillots d’une autre époque. Celle où les champions méritaient ô combien leur surnom de Géants de la Route !

Les Classements :

Minimes :

1er Émilien Camiade (Guidon Biassais) les 40 km en 1 heure 25

2ème – Florian Geneste (CC Périgueux)

3ème – Jérémy Bertrand (CAM Bordeaux)

4ème – Alex Roulière (VC Pays de Langon)

5ème Romain Servens (CAM Bordeaux)

6ème – Benjamin Gil (VC Sainte Livrade),

7ème – Jonathan Floirac (AC Libourne)

8ème – Alexandre Comte (CC Périgueux)

9ème Jérémy Rieu Patey (GSC Blagnac)

10ème – Clément Sartor (Guidon Biassais)

 

Cadets :

1er Thomas Boudat (VC pays de Langon) les 80 km en 2 heures 14

2ème – Mathias Leturnier (Girondins de Bordeaux)

3ème – Benjamin Sarrmane (CC Marmande)

4ème Florian Chabaneau (CC Périgueux)

5ème Lucas Destang (CAM Bordeaux)

6ème – Roamain Tomasi (US Dax)

7ème Clément Barbeau (CAM Bordeaux)

8ème Florian Chadourne (CC Périgueux)

9ème Loïc Bouigues (AC Libourne),

10ème Kévin Couzinet (CC Marmande)

 

Crédit article et photo : B Mugica

27 Juin 2010 – Jarnouzeau

Brandon Souboua

Brandon part seul à la conquête de la victoire.

Lors des cinq premiers tours, le peloton reste groupé malgré quelques tentatives d’échappées.

Il faudra atteindre le sixième tour pour voir un Camiste et un charentais partir et prendre une trentaine de secondes d’avance.

Dans le tour suivant, brandon Souboua part en contre et fait rapidement la jonction avec les 2 fuyards.

Le trio s’entend bien mais la fatigue arrivant, le coureur Charentais est le premier à lâcher. Le Camiste est victime lui aussi un peu plus loin du même problème et Brandon se retrouve alors seul.

Brandon continu seul en augmentant son avance régulièrement sur le peloton.

Il franchit la ligne en vainqueur après 30 km seul devant et 2 minutes 45 secondes sur le 2ème.

 

Dans la foulé le week end suivant à Brie sous Chalais (16) il manque de peu la gagne mais prend la 3ème place de l’épreuve.

Brandon Souboua

Victoire pour Brandon Souboua

26 Juin 2010 – l’Ariègeoise

Départ de l'Ariegeoise 2010

Au départ, les visages sont tendus car tous savent que la journée ne sera pas de tout repos.

Avec 4097 sportifs présents, L’Ariègeoise à pulvérisé son record de participants et devient l’une des épreuve de masse les plus populaires de l’hexagone.
79 départements représentés, 15 nations dont la Jamaïque, la Nouvelle Zélande, les Etats-Unis …l’Ariégeoise épreuve labellisée UCI Golden Bike, monte, monte, monte comme son juge de paie: le Plateau de Beille.
Avec ce nouveau statut, la voilà dans le top 5 des cyclosportives nationales.
A 8 heure précise c’est sous un soleil annonçant une journée d’enfer que la course s’élance dans les rue de Tarascon en Ariège.
En direction de Levalenet, les premières attaques se font sous l’impulsion du déjà très remuant David Perrillaud (CA Castelsarrasin).
Il réussira au niveau de Laroque d’Olme à s’extirper définitivement de l’imposant peloton en compagnie de 8 autres coureurs.
Derrière le peloton se relève complètement. Cyril Bastière (VCPL) décide de faire la jonction avec le groupe d’échappée, préférant faire l’effort sur le plat que dans les pentes de la succession de cols qui se présente maintenant.
Dans le col de Babourade, un nouveau groupe de coureurs fait la jonction et on retrouve une bonne quinzaine de coureurs à l’avant.
L’entente est bonne et le gros du peloton ne reverra plus ces hommes.
La chaleur commence à se faire sentir et le ravitaillement de l’entre deux cols arrive à bien nommé (114ème km). Ceux qui n’ont pas d’assistance sont bien obligés de s’arrêter pour faire le plein. Stratégiquement, Cyril Bastière s’arrête pour prendre une bouteille sous son maillot et repart aussitôt et fait la jonction rapidement. Certains préférant remplir leurs bidons sur places ne reverront plus la tête car devant sous l’impulsion d’un coureur de l’Entente Sud Gascogne ont ne faiblit pas l’allure.

Profil Arigeoise 2010

Le profil, afin d’apprécier le programme de nos 2 Langonnais

Dans les descentes, David Perillaud continu d’essayer de réduire le groupe de tête en faisant les descentes rapidement et grâce à ses équipiers qui font les cassures, il arrive à s’isoler à l’avant avec Cyril Bastière dans la descente du col des Marmares.
Les 2 hommes unissent leurs efforts car il est bon d’arriver avec quelques secondes d’avances en bas du Plateau Beille afin de souffler un peu. Très vite, Loic Herbreteau (St Cyr sur Loire) fait la jonction avec les hommes de tête. Après 4 km de montée, avec l’aide d’un virage proposant de forts pourcentages, Loic Herbreteau fait explosé la tête et part avec Fabrice Collado (AS Corbeil Essonnes). Cyril est alors pointé en 3ème position à ce moment là.
2 Km plus haut, Fabrice Collado ne peut suivre le rythme imposé par Loic Herbreteau et est obligé de lâcher prise. Dans la fournaise et le pourcentage qui ne réduit pas, Cyril, sans changer de cadence, reprend la seconde place et n’espère pas faire beaucoup mieux au bout des 16 km de montée.
A 5 km coup de théâtre, le leader s’est arrêté sur le côté gauche de la route, perclus de crampes. Cyril Bastière prend alors la tête et essaye de hausser l’allure car derrière, il aperçoit Sébastien Serra (CA Castelsarrasin) qui se bat lui aussi avec son vélo et la pente.
Heureusement le haut du sommet n’est plus loin et le dernier kilomètre est plus plat.
Cyril Bastière franchit la ligne en haut Plateau de Beille en 5h11min41s et après 167 km.

Cyril Bastiere

Cyril, sur le stand de www.nutrisportpro.fr , tenu par Jean Paul CONSEIL qui lui a tendu son parasol et sa chaise à l’arrivée.

Dans cette course, il y a aussi beaucoup d’anonymes qui font la réputation de cette épreuve et qui ont beaucoup de méritent à en terminer.
Cyril Bastière avait pour cette journée un équipier qui d’habitude l’encourage et le photographie sur les bords des routes girondines.
Bernard Mugica était lui aussi dans la course, avec un ami et généralement compagnon de route de des « anciens du VCPL » du Guidon Macarien, François Grenereau.

Bernard avait fait le choix de partir à son rythme dans la première partie et de profiter un maximum des ravitaillements proposés (en tout 55 minutes à déduire de son temps enregistré à l’arrivée). Une bien bonne tactique.

Dans le Plateau de Beille lui aussi a souffert de la chaleur et des pourcentages souvent supérieurs à 9%. Il était bien content d’avoir économisé quelques réserves auparavant.

Il en termine en 9h14min (donc 8h19min le cuissard sur la selle) et bien heureux d’avoir vu le sommet car de nombreux concurrents ne sont pas montés en haut. Seulement 948 participants ont terminé l’épreuve.

Arrivee Ariegeoise 2010

L’arrivee de l’Ariegeoise 2010